Thank you Economy … késaco ?

« Thank You Economy » : c’était le thème phare des conférences de Shake 16, THE big event ecommerce de la semaine dernière et même si ça parait être une évidence, il était important de bien recentrer les débats pour ne pas oublier qu’au coeur de cet écosytème il y a le CLIENT !

Tout part d’un livre de Gary Vaynerchuk, « Thank You Economy » dans lequel l’auteur livre sa vision du marketing ; vision selon laquelle le client doit être écouté et remercié et où des réseaux comme Twitter sont un réel atout, permettant le dialogue direct avec les clients. Philosophie renforcée par la vision de Simon Sinek, le fameux Monsieur « WHY », qui invite les entrepreneurs à commencer par se poser la question du pourquoi je fais mon business car c’est là, selon lui, la clé.

« People don’t buy what you say but they buy why you do it » – Simon Sinek

Selon lui, il est primordial de donner du sens à ce que vous faites / proposez car si vous êtes convaincu, vous attirerez d’autres gens qui seront convaincus à leur tour que l’idée est bonne. Manuel Diaz, dans une intervention en plénière précise lui aussi que les gens achètent chez une marque pour son histoire. Les gens qui veulent juste acheter un produit achètent de la MDD. La marque doit donc marquer, fabriquer de l’émotion, raconter une histoire…  La DATA vient ensuite en appui pour aider à comprendre le client.

Manuel Diaz illustre d’ailleurs très bien son propos par sa propre relation avec Air France (voir le témoignage complet), compagnie qu’il privilégie lors de ses déplacements. Lors d’un vol Vienne-Paris, le chef de cabine (équipé d’une tablette, avec toutes les données sur les différents passagers) lui propose, comme il a pas mal de miles, un upgrade de la classe eco vers la business. Manuel Diaz refuse car il n’en a pas besoin et remercie le chef de cabine pour cette attention. Il explique par ailleurs dans la conversation que lors d’un prochain vol en Asie, il voyagera à nouveau avec Air France. Le chef de cabine le remercie pour cette fidélité, à l’heure où la concurrence se fait rude sur ce type de vols. Manuel Diaz s’absente quelques minutes et quand il revient à sa place, il trouve un petit mot manuscrit le remerciant d’avoir choisi Air France pour ses prochains déplacements. C’est ce qu’il appelle la théorie des micro moments :

  • 1er élément : profiter d’un moment captif pour cibler des clients et engager avec eux une conversation qui créera un bon souvenir et de la viralité (le client en parlera)
  • 2ème élément : apporter un élément factuel et attentionné (le mot manuscrit) qui lui aussi joue dans la viralité et le partage de la bonne expérience vécue par le client

La seule subtilité sera de trouver le juste dosage, le bon curseur entre connaissance du client et intrusion, le but de la Thank You Economy étant qu’on vous dise « thank you » et pas « fuck you »(Manuel Diaz).

Voilà, c’est un sujet vraiment passionnant et tellement évident finalement. Reste plus qu’à trouver chacun/chacune à sa façon, le moyen d’appliquer ces idées. Personnellement j’ai mis en place quelques actions pour ma boutique en ligne monpetitplus.com, dont je vous parlerai plus tard, avec un peu de recul et de retours sur ces actions🙂

 

 

About cbellouet

13 ans d'expérience dans le e-commerce et particulièrement le webmarketing, chez 3 Suisses puis chez Orchestra et depuis maintenant 6 ans en tant que Freelance : un job passionnant qui me permet d'accompagner des entreprises aux problématiques tellement différentes !

No comments yet... Be the first to leave a reply!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :